Grand Bivouac 2020 : c'est parti !

Culture

Par Laetitia Santos

Posté le 12 octobre 2020

Et voilà que s'ouvre aujourd'hui la 19ème édition du festival du Grand Bivouac d'Albertville ! Du 12 au 18 octobre 2020, l'évènement qui fait office de référence dans le paysage des festivals de voyage en France, assurera ses festivités là où d'autres ont failli cette année... à commencer par nous et notre No Mad Festival ! Alors ce n'est pas compliqué : ce week-end, on est bien décidé à en profiter !


Eh oui, Babel Voyages sera de la partie et fera le voyage à Albertville en fin de semaine pour faire le plein de nouveautés films, rencontrer les grands voyageurs qui font le délice de notre réseau, renforcer les liens avec eux, s'inspirer, échanger, et se gorger de bonnes ondes à l'heure où la crise sanitaire fait de terribles dégâts dans le monde du tourisme, de la culture et de l'évènementiel...

La thématique retenue cette année ? Les nouveaux jours. Ça tombe à pic, pas vrai ? Car on en a bien besoin de jours neufs et d'un renouveau de ce monde, en ce moment plus que jamais. « On ne refera pas le monde d’un coup de baguette magique. Si de "Nouveaux Jours" doivent advenir, alors ce sera sur le temps long, avec nous et par nous, dans l’affirmation de nos singularités mais surtout dans le renforcement de nos solidarités et notre capacité à prendre en compte l’ensemble du vivant. » Bien dit.

Pour illustrer ce thème et le faire vivre tout au long de la semaine - car oui, la durée du festival est allongée cette année et passe de 4 à 7 jours afin de diluer l'afflux de spectateurs qui atteint presque 35 000 passionnés chaque année - un festival en salle, complété par un festival en ligne.

Parmi les temps forts de cette édition, on notera le tout nouveau film de Jade Mietton, "Les pieds dans le sable", qui suit Pierre Rabhi dans son aventure mauritanienne aux côtés de Maurice Freund ; la projection du film "Amazonie, dans les pas de Maufrais" d'Eliott Schonfeld, que nous aurions dû diffuser au No Mad le temps d'une soirée cinéma de plein air ; les films du réalisateur Hamid Sardar, d'origine iranienne, qui nous mèneront en Asie Centrale, en Mongolie et en Himalaya et qui semblent être le coup de coeur du Grand Bivouac cette année.

À noter, la magnifique photographie qui a servi d'affiche cette année, signée du très regretté Roland Michaud, disparu le 25 mai dernier.

> Toute la programmation et les infos pratiques juste ici !

Please accept marketing-cookies to watch this video.