Tourisme solidaire

Glossaire

Par Babel Voyages

Posté le 26 octobre 2020

Le tourisme solidaire a cette particularité de soutenir des actions de développement local ou de consacrer une partie du prix du voyage à des projets sociaux.


Ritimo, le très sérieux réseau d’information et de documentation pour le développement durable et la solidarité internationale, a défini le tourisme solidaire comme “s'inscrivant à la fois dans une perspective responsable et équitable, mais plus directement associé à des projets de solidarité : soit que le voyagiste soutienne des actions de développement, soit qu'une partie du prix du voyage serve au financement d'un projet de réhabilitation ou d'un projet social.

Il insiste particulièrement sur :

  • La sensibilisation des voyageurs et la préparation au voyage,
  • Les possibilités de contact avec la population locale : rencontres, activités culturelles, logement chez l'habitant.
  • Les problématiques environnementales : sensibilisation et responsabilisation des voyageurs, gestion des déchets, gestion des ressources.
  • L'implication dans un ou plusieurs projets de développement local déterminés par la population d'accueil
  • Les retombées économiques locales

Ritimo précise pour clore sa définition du tourisme solidaire que celui-ci n’est aujourd’hui pas accessible à toutes les bourses car il se présente encore trop sous la forme de voyages organisés à effectuer en groupe. Voilà qui a de quoi interpeller... voire même choquer ! De quel droit un voyage respectueux de l’environnement et de son prochain ne pourrait être réservé qu’à une élite ? Il est grand temps de faire évoluer les mentalités...

L’UNAT, quant à elle, ou l’Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air, définit comme suit la notion de tourisme solidaire : “Le tourisme solidaire regroupe les formes de tourisme alternatif qui mettent au centre du voyage l’homme et la rencontre et qui s’inscrivent dans une logique de développement des territoires. L’implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature et une répartition plus équitable des ressources générées sont les fondements de ce type de tourisme.

Voilà pour les définitions faisant office de références en matière de tourisme solidaire dans un contexte où aucune base n’a été posée de manière officielle