Rémy Falempin et René Dersion

Rémy Falempin et René Dersion sont deux guides aussi intéressants que complémentaires, partenaires de l’agence locale Voyager Vrai. Place à la marche en pleine nature martiniquaise, en compagnie de ces spécialistes, pour une randonnée éclairée.

Découvrir le partenaire

Des espaces forestiers sur presque la moitié de l’île, 396 espèces d’arbres, une flore regroupant plus de 3000 espèces, et un niveau d’endémisme bien supérieur aux autres îles caraïbéennes selon l’Observatoire martiniquais de la biodiversité… Cette petite île qu’est la Martinique vous surprendra par sa diversité de paysages. Place à la marche en pleine nature martiniquaise, en compagnie de Rémy Falempin et René Dersion, nos guides pour une randonnée éclairée.

Du sable noir au sable blanc, de l’Océan Atlantique à la mer des Caraïbes, de la végétation tropicale luxuriante aux champs de canne à sucre, de la montagne Pelée aux plages paradisiaques… Partez à la découverte de cette biodiversité incroyable lors de magnifiques journées de marche. Avis aux simples amoureux de nature comme aux pros de la rando, de nombreux itinéraires et sentiers rando vous attendent !

Deux guides spécialisés pour une randonnée martiniquaise éclairée

C’est au cours d’une randonnée dans la réserve naturelle de la presqu'île de la Caravelle que nous avons rencontré Rémy et René, deux guides aussi intéressants que complémentaires, partenaires de l’agence locale Voyager Vrai.

Rémy, c’est le « blanc-péyi » originaire du 93, arrivé dans la Caraïbe il y a vingt-huit ans. Une grande gueule qui contraste avec le tempérament plus posé de René, Martiniquais originaire du Nord de l’île. Découvrez ces deux personnalités au travers quelques questions posées le temps d’une rando.

« Sur un petit territoire de 1 000km2, vous trouverez des plages de sable blanc d’origine corallienne, des plages de sable volcanique, de la forêt sèche, de la forêt semi-humide, de la forêt humide, de la forêt d’altitude, des rivières, des montagnes : on peut vraiment tout faire sur un petit territoire » nous assure Rémy.

Et être accompagné.e de Rémy ou René, c’est l’assurance de passer un superbe moment, entre immersion en pleine nature, discussions conviviales et apprentissage. N’hésitez pas à les questionner sur l’importance écologique de la mangrove, les actions de préservations en lien avec les pêcheurs, mais également sur les nombreuses espèces d’arbres que vous croiserez en chemin : les palétuviers, organisés en « récif de bois protecteur », l’Immortelle (Erythrina corallodendron) délimitant autrefois les propriétés privées ou encore le très toxique mancenillier dont les fruits ressemblent à des pommes inoffensives.

Randonner guidés en Martinique

Rémy, René, pouvez-vous nous raconter ce choix de mettre en valeur et faire découvrir la Martinique via la randonnée ?

Rémy Falempin : « Mon arrivée en Martinique a été une réelle découverte : la mer, la nature, la forêt, la montagne, les arbres, la rivière. Je suis tombé amoureux de l’île et des îles en général. J’ai fait des randonnées avec la famille, les amis et j’en ai fait mon métier. Aujourd’hui je fais ce que j’aime. J’ai passé mon diplôme en Guadeloupe et je suis guide en Guadeloupe, en Martinique et à la Dominique. »

René Dersion : « Moi à la base, je suis éducateur sportif. J’ai longtemps travaillé avec des enfants, en primaire et collège puis j’ai voulu faire autre chose. J’ai donc passé mon diplôme d’AMM (accompagnateur moyenne montagne) il y a environ vingt-cinq ans. Je veux faire découvrir le pays du Nord au Sud. La Martinique est un petit pays mais très diversifié, avec des richesses cachées. Surprendre les visiteurs est un super défi. Je prends un malin plaisir à déconstruire les stéréotypes ; je respecte les personnes venant uniquement pour la plage tout en m’intéressant à celles ayant la fibre verte

René, au vu de ton expérience avec les jeunes, peux-tu nous parler un peu plus de ce rôle de « médiateur », notamment avec les jeunes générations ?

« Je me place en tant que médiateur, défenseur de la nature. Je travaille en effet beaucoup avec les scolaires car ce sont à eux que l’on transmet le flambeau. Nous avons malheureusement perdu le côté rural en Martinique, les enfants ne connaissent même plus les arbres et leurs fruits, c’est très inquiétant. Mais il y a un retour des enseignants vers les jardins. De mon côté, j’ai monté un camp pédagogique pour accueillir les jeunes en forêt. Je fais de la sensibilisation auprès des enfants dès l’âge de sept ans en utilisant l’environnement comme support pédagogique. »

Quel est, selon vous, l’avantage de partir rando avec un guide pour randonner en Martinique ?

Rémy : « L’avantage de partir avec un guide, comme on dit chez nous, c’est de « ne pas randonner couillon ». Être en toute sécurité, savoir où on va, en combien de temps on va y arriver. Et profiter de tout ce que l’on peut voir, poser les questions. Nous, on peut vous expliquer les plantes, les remèdes que l’on peut faire avec, l’histoire, la géologie, la botanique, la faune, la flore, selon ce qui vous intéresse. L’astronomie également quand on randonne le soir, pour montrer aux gens comment se diriger avec les étoiles. On travaille tous les domaines pour intéresser le plus grand nombre. »

René : « Moi j’ai coutume de dire que nous sommes des « généralistes » : dans un petit pays comme ça on doit essayer d’aborder toutes les thématiques, surtout la géologie, et même l’histoire, souvent méconnue. On est aussi des médiateurs entre les visiteurs et notre environnement naturel. Un environnement qui parait simple de prime abord, mais quand on entre dedans il n’y a que des spécificités et c’est ce qui fait la richesse de ce territoire. »

Un échange à poursuivre directement sur place, aux côtés de ces deux guides et Marie-Line, notre partenaire locale fondatrice de l’agence Voyager Vrai.